Connaissez-vous vraiment la bouillabaisse ?

La bouillabaisse est une spécialité culinaire française originaire de la Grèce antique et que la cité phocéenne s’est appropriée au fil du temps. C’était un plat consommé à l’époque par les plus modestes. En effet, la recette consistait à préparer un ragoût/une soupe de poisson et à verser le mélange sur des croûtons de pain rassis frottés à l’ail.

L’origine de son nom provient d’une vieille expression provençale « Bouiabaisso », autrement dit « Quand ca bouille tu baisse » (le feu de cuisson). C’étaient les pêcheurs, qui, à leur retour, faisaient chauffer un chaudron rempli d’eau de mer. Une fois l’eau portée à ébullition, ils y faisaient cuire les poissons invendables. Le plat était alors partagé, ce qui fait de lui encore aujourd’hui, un plat familial par excellence.


Depuis, la recette n’a cessée d’évoluer rendant ce plat populaire beaucoup plus chic et tendance avec des ingrédients « haut de gamme » comme la langouste. Cependant, en 1980 les restaurateurs souhaitant garder la tradition ont établi une charte de la recette. Les seuls poissons valables sont alors : la rascasse, la rascasse blanche, l’araignée (vive), la galinette (rouget grondin), le saint-pierre, la baudroie (lotte), le congre ou le scorpène. Sont servies également, les étrilles et les pommes de terre qui doivent cuire avec les poissons dans le bouillon.




Capture d’écran 2019-10-14 à 12.24.14-01