L'origine maritime d'"être au taquet"

    Avec l’arrivée des beaux jours , on peut dire que tout le monde est « au taquet » lorsque le soleil pointe le bout de son nez.

    Mais connaissez-vous l'origine de l'expression « être au taquet » ?




    Tout le monde a déjà entendu cette expression mais peu de personnes savent d'où elle tire ses origines. Tout d’abord il faut s’interroger sur ce qu’est un « taquet » (au sens propre, pas en argot qui signifirait alors « un coup de poing »). Depuis le XVème siècle, beaucoup de définitions se succèdent. Il s’agissait, dans un premier temps, d’un morceau de bois utilisé afin de bloquer une porte (notre actuel loquet), d’un coin de bois servant à caler un meuble ou encore d’un objet métallique présent sur les machines à écrire servant à délimiter les mouvements de celle-ci. Mais c’est dans le milieu maritime que l’expression prend tout son sens et qui est alors utilisée par la Marine Nationale. Il s’agit donc d’un dispositif, d'une pièce métallique, utilisée afin de maintenir un cordage pour définir la position de la voile d’un bateau à voile. La corde est alors tendue et subit une pression maximale.


    Dans toutes ces définitions se retrouve les notions de limite, d’extrême. Quelqu’un qui est « au taquet » est donc une personne dont les actions ou le temps ont atteint leur maximum. Souvent connotée positivement, cette expression pourrait être synonyme d’être « à fond ».


    Taquet d'un bateau à voile

    Capture d’écran 2019-10-14 à 12.24.14-01